vendredi 15 décembre 2017

L’huile de ricin : une huile incontournable



L’huile de Ricin, aussi appelée Huile de castor en raison de sa traduction anglaise (castor oil), est utilisée depuis le 16ème siècle avant JC.
Le Ricin est un arbuste tropical que l’on trouve principalement en Inde, au Brésil ou encore en Chine. Il est cultivé pour sa graine à partir de laquelle est produit l’huile. Pour l’obtenir, les graines vont être soumises à une pression à froid. On préserve ainsi l’acide ricinoléïque, riche en Oméga-9, composant actif de cette huile.

L’huile de ricin fait partie de ces produits naturels à avoir en permanence chez soi, tant ses bienfaits sont nombreux. 


Pour les cheveux :
L’huile de ricin, riche en acides gras essentiels, est très couramment utilisée pour redonner de l’énergie aux cheveux ternes et cassants. Elle aide également à leur repousse en cas d’alopécie. Les cheveux gagnent en vigueur et en volume.

Pour les cils et sourcils :
Même si les cils et les sourcils ne poussent que de quelques millimètres grâce à l’huile de ricin, le résultat est toujours appréciable. L’huile leur permet également une hydratation et un épaississement.

Pour la barbe :
En hydratant le bulbe, l'huile de ricin améliore la qualité de la barbe. Les poils sont plus doux, plus fort, plus épais. La barbe est fortifiée et pousse plus vite.

Pour les ongles :
L’huile de ricin renforce les ongles grâce à la vitamine E qu’elle contient. L’huile durcie la kératine, ce qui rend les ongles plus forts. Il suffit d’en appliquer quelques gouttes quotidiennement.

Pour la peau :
La peau bénéficie aussi des nombreux bienfaits de l’huile de ricin. Elle hydrate la peau et lui redonne son élasticité, particulièrement intéressante pour lutter contre les vergetures. Elle est également souvent utilisée en masque de beauté pour retarder l’apparition des rides, ou encore en soin anti-acné.


L’huile de Ricin est également reconnue pour ses bienfaits sur la santé : contre les douleurs articulaires, la constipation, les insomnies…



N’hésitez pas, testez la ! 

lundi 4 décembre 2017

L’Aloe vera : une plante aux mille vertus


Utilisées depuis plus de 5000 ans, les aloès sont des plantes grasses, vivaces, appartenant à la famille des liliacées (comme l'ail, l’oignon, le poireau...). Parmi les centaines d’espèces connues, l’Aloe vera barbadensis est la plus utilisée en phytothérapie et cosmétique.
À l’état naturel, cette plante médicinale pousse dans des pays au climat chaud et sec. Mais on peut désormais la cultiver en France durant la saison estivale ou en intérieur.

L’Aloe vera est constituée à 99% d’eau, le 1% restant rassemblant plus de 75 autres composants. On retrouve principalement des vitamines (A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C, E), des minéraux (calcium, phosphore, potassium, fer, sodium…) et des acides aminés essentiels.
Elle produit deux substances très différentes qui ont toutes deux des propriétés spécifiques.
-  Dans l’écorce des feuilles, à l’intérieur de minuscules canaux, la plante fabrique une sève jaune, le latex d’Aloe. Il a des propriétés laxatives, purgatives, puissantes et peut être utilisé, avec précaution,  pour purger, stimuler et détoxifier le système digestif et l’organisme.
-  Au cœur des grosses feuilles de l’Aloès, se trouve le gel, très utilisée en médecine naturelle, il est extrêmement riche en substances actives et protectrices pour l’organisme humain. Tant en usage externe, dermatologie et cosmétologie qu’en usage interne pour prévenir et traiter un grand nombre de pathologie.

Quelles sont les principales propriétés du gel d’Aloe Vera ?
Scientifiquement étudiés et reconnus, les bienfaits du gel ne sont plus à prouver.
               Système digestif : le gel d’Aloe vera protège, entretient et répare les muqueuses du système digestif, de l’œsophage, estomac et intestins.
               Défenses immunitaires : Le gel d’Aloe vera contient des molécules, comme l’acemannan, capables d’activer les cellules macrophages (cellules qui enveloppent et détruisent les agents pathogènes présents dans notre organisme).
               Propriétés anti-inflammatoire : Le gel d’Aloe vera apportent des nutriments essentiels à un bon entretien et fonctionnement des systèmes articulaires, des cartilages et tendons et des molécules susceptibles de diminuer les phénomènes inflammatoires et soulager les douleurs.
Et en cosmétique ?
Pour le soin de la peau et des cheveux, le gel d’Aloe vera est encore une fois remarquable, en cosmétologie comme en dermatologie. Il pénètre les trois couches de l’épiderme, et donc hydrate la peau en profondeur, beaucoup plus que l’eau ou n’importe quelle huile.
               En soin sur la peau, le gel d’Aloe vera peut faire des miracles. En plus d’hydrater en profondeur l’épiderme, il assainit celui-ci par ses propriétés antiseptiques et accélère la cicatrisation, la régénération des tissus, tant en cosmétologie (action anti-rides), qu’en dermatologie (vergetures, cicatrices, brûlures légères, coupures…). Il protège l’épiderme des agressions extérieures en laissant un film sur la peau, apporte des nutriments nourrissants et hydratants.
               En soin pour les cheveux, il permet d’assainir le cuir chevelu, de l’hydrater, de fortifier les cheveux fatigués ou encore de freiner la chute des cheveux.
On peut également l’utiliser, associé à des huiles essentielles ou d’autres huiles végétales, pour traiter des problèmes d’acné, certaines dermatoses, eczémas, psoriasis.

Vous êtes convaincus et souhaitez découvrir par vous-même les bienfaits de l’Aloe vera ?

La marque Codina vous propose le gel d’Aloe vera, l’eau micellaire à l’Aloe vera, ou pour encore plus de plaisir, la mousse Aloe vera.

mercredi 29 novembre 2017

L'Huile qui mousse !

Connaissez-vous l’huile de Coprah ?!


Parfois appelée huile de Coco désodorisée, elle est issue de la pulpe séchée de la noix de Coco contrairement à sa sœur l'huile de Coco vierge, provenant de la pulpe fraîche, permettant ainsi de garder sa délicieuse odeur de Coco.

Pour garantir une huile, plus stable face à l’oxydation (ne rancit pas facilement), de couleur blanche et d’odeur neutre, l’huile de Coprah est raffinée et désodorisée.

Elle est particulièrement intéressante dans les formules de savons saponifiés à froid car c'est l'une des rares huiles végétales (avec l'huile de Babassu et l'huile de Palmiste) à contenir une forte proportion d'acide laurique.

Cet acide gras saturé à chaîne moyenne (12C) confère à l’huile sont état partiellement  « solide » qui va ainsi participer à la bonne dureté du savon. Et c’est aussi grâce à lui que l’huile de coprah  renforce le pouvoir moussant et lavant des savons.

C’est dans le fruit du Laurier qu’a été découvert cet acide « Laurique ». D’ailleurs, l’huile végétale de ces baies est elle aussi une habituée des savonneries, rentrant en grande part dans la composition du célèbre savon d’Alep. 

En bref  l’huile de coprah apporte un excellent pouvoir moussant, de l'onctuosité et de la dureté au savon, ainsi qu'un bon pouvoir lavant.